blog
  1. Accueil
  2. /
  3. blog
  4. /
  5. La logistique du froid : et si c’était simple ?

La logistique du froid : et si c’était simple ?

Partager :

La saison du froid a commencé, les températures ont bien baissé. Ce froid n’est pas forcément évident à gérer pour tous, d’autant plus cette année avec la crise énergétique. Si le froid est une problématique pour les particuliers, il en va de même pour la logistique. En effet, les produits frais sont considérés comme des produits périssables en Supply Chain. Ainsi, ils demandent des conditions bien spécifiques pour leur stockage et leur transport ce qui rend leur gestion complexe. Cela représente un réel défi pour les responsables logistiques.

Le respect de la chaîne du froid

Tout d’abord, un enjeu essentiel est le respect de la chaîne du froid. En effet, le froid limite, voire arrête, la prolifération des micro-organismes et les réactions enzymatiques qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires. Ainsi, si les températures deviennent trop élevées et non adaptées cela provoque la croissance microbienne et la durée de vie des denrées est alors réduite. Un produit sain peut devenir un produit à risque et son aspect ainsi que ses qualités organoleptiques peuvent se dégrader.

Pour limiter ces risques, il est donc fondamental de respecter les températures idéales tout au long des processus. Celles-ci sont déterminées par des règlements et arrêtés ministériels pour chaque type de produits. Il existe 3 niveaux de conservation par le
froid : la réfrigération entre 0°C et 4°C, la congélation entre -18°C et -24°C et enfin la surgélation qui consiste à diminuer brutalement la température d’un produit de 30°C pour qu’elle atteigne les -18°C. Afin de prolonger la chaîne du froid jusque chez les consommateurs, la température favorable à la conservation du produit est obligatoirement indiquée sur l’emballage. En outre, la date de péremption présente sur l’étiquette ne reste valable que si la chaîne du froid est respectée.

Enfin, le maintien à bonne température des produits est nécessaire afin de garder les produits sains mais surtout d’éviter les pertes. Cela n’est pas négligeable car elles peuvent rapidement représenter un coût élevé. De plus, à l’heure où les problématiques environnementales sont plus que d’actualité, les pertes et le gaspillage de marchandises sont à bannir. Ainsi, pour des raisons sanitaires, économiques et environnementales, il est impératif de respecter la chaîne du froid tout au long des processus.

Les conditions d’une logistique du froid optimisée

Le contrôle des conditions de stockage et de transport des marchandises est également un point important. En effet, que ce soit dans les entrepôts frigorifiques ou les engins de transport sous température dirigée, les produits frais doivent être surveillés.

Stockage

Dans un premier temps, la température doit être contrôlée dans tous les espaces de stockage afin de ne pas casser la chaîne du froid. L’agencement de ces derniers est également essentiel pour limiter la consommation d’énergie. Notons qu’au-delà des raisons environnementales, le coût est aussi un élément décisif, notamment avec le prix de l’énergie qui augmente. En outre, l’automatisation des entrepôts peut contribuer à améliorer le maintien des températures car il permet de diminuer les entrées d’air extérieures qui peuvent augmenter les degrés.

Enfin, comme pour les produits périssables, la méthode de stockage à privilégier pour les produits frais est FIFO : First In First Out. PEPS « Premier Entré, Premier Sorti » en français, cette méthode se fonde sur le principe que les produits arrivés en premier dans l’entrepôt, sont les premiers à sortir du stock. Plus globalement, gérer correctement ses stocks est nécessaire car la moindre erreur peut lourdement endommager les produits et créer rapidement de grandes pertes.

Transport

Dans un deuxième temps, le transport est une phase durant laquelle les responsables logistiques et leurs équipes doivent être vigilants. En effet, toujours dans l’optique de ne pas casser la chaîne du froid, le transport doit être optimisé d’abord en contrôlant et maîtrisant constamment la température. Pour ce faire, on utilise des véhicules sous température dirigée, ils sont soumis à des normes de conformité. En France, Cemafroid délivre les attestations de conformité technique ATP (Accord sur le Transport des denrées Périssables). Cette attestation est nécessaire pour le transport frigorifique.

Puis, les transports peuvent être optimisés en réduisant les temps des tournées. Il est vrai que la réduction des délais de livraisons est devenue nécessaire, et ce pour deux raisons. D’un côté, les temps de livraisons demandés par les consommateurs sont de plus en plus courts, et d’un autre côté, les produits étant périssables il ne faut pas perdre de temps pour éviter le gaspillage.

Matériel des employés

Enfin, les conditions de travail des employés est également un point de vigilance. En effet, les responsables logistiques doivent former et sensibiliser leurs équipes notamment pour la sécurité et les spécificités du froid. Ensuite, le matériel utilisé en entrepôt doit être adapté. Afin de pouvoir travailler dans des températures négatives, le matériel se doit d’être résistant. Par exemple, le Voice picking permet aux préparateurs de commandes de s’équiper contre le froid avec des gants notamment, et il existe aussi des douchettes adaptées permettant leur utilisation malgré des gants. Puis, la traçabilité des produits grâce à la RFID permet de connaître l’état des stocks sans forcément pénétrer dans les chambres froides. Pour terminer, l’automatisation des entrepôts qui permet de maintenir les températures basses participe également à diminuer l’exposition des employés au grand froid.

Le défi de la logistique du froid

En conclusion, les entreprises, spécialisées dans le transport frigorifique ou non, sont soumises à une gestion particulière pour les produits frais. En effet, les équipes doivent manager la logistique de ces marchandises qui demandent une certaine attention. L’élément impératif est le maintien de la chaîne du froid tout au long des processus de stockage et de transport. Pour remédier aux pertes qui peuvent survenir lors d’erreurs, il est nécessaire de s’équiper de solutions d’aide à la gestion telles qu’un TMS ou un WMS. Pour en savoir plus sur l’offre Acteos vous pouvez consulter nos pages dédiées.

Partager :